Plans Cul Gay

Bave sur le gland rebeu et prends le jus sur le cul !

gland_rebeu_gay_jus_00
Posted: 23 décembre 2014 à 20 h 11 min   /   by   /   comments (0)

Wesh Mec. Si tu es accro à la queue, tu dois comprendre ce qui arrive à P’tit Jo : après plusieurs jours sans pouvoir sucer ou se faire enculer, il est complètement en manque. Sur les applis, tout le monde a l’air d’être mytho ou occupé, alors il décide d’aller dans un obscur coin de la banlieue, connu pour être fréquenté par des rebeus qui ont envie de se vider les couilles. C’est un passage interdit près d’un RER, c’est absolument désert et un peu dangereux. Mais rien à battre : quand t’as envie de pomper, tu prends tous les risques, t’attends et peut-être qu’un cousin viendra te cartonner. La patience du jeune rebeu salope finit par payer : il voit débarquer Walid qui est grave en chien. Il va avoir de quoi bouffer pour la semaine, c’est clair !

gland_rebeu_gay_jus_01 gland_rebeu_gay_jus_02 gland_rebeu_gay_jus_03

Fidèle à sa réputation, Walid y va pas par quatre chemins : il prend direct possession de la gueule du petit passif en manque, lui vire sa casquette et lui met la tête contre son zob. Le monstre est encore au repos, P’tit Jo manque de faire un malaise tellement il est content de voir une pure bite du bled prête à utiliser ses trous. Il se frotte la gueule contre elle, la sniffe et la mange bien comme il faut, à genoux, à sa place. Walid, lui, est debout, les mains derrière le dos, observant le suceur en train de faire son boulot. Il le prend de haut comme un maître sévère face à son jeune élève, dominateur, lui donnant des ordres, faisant des commentaires, l’insultant. Y a pas à discuter : c’est lui le boss, le mâle supérieur qui donne des leçons à coups de dard. Le pompeur est ravi de cet apprentissage et avale en fond de gorge même si c’est vraiment chaud par moments. Walid n’a pas été surnommé « le zobeur » pour rien : il pense qu’au plaisir de sa pine et utilise tous les mecs, qu’il considère comme inférieurs à lui et nés pour être à son service, pour se faire plaisir. Y a que la jouissance de sa tige qui compte et sa ptite femelle du jour va le comprendre. Ouais le morceau est gros, ouais tu t’étouffes mais tu la fermes et tu bouffes ! La bave coule à flot sur le gros manche qui ne finit plus de s’enfoncer sans aucune délicatesse. P’tit Jo se fait rétamer sa face à la bite et il trique comme une bonne lope. Ses yeux mouillés, son visage de bâtard excité en disent long sur le kiff qu’il est en train de se prendre en se laissant prendre en main.

gland_rebeu_gay_jus_04 gland_rebeu_gay_jus_05 gland_rebeu_gay_jus_06

La suite est bien sauvage comme j’aime : Walid baisse le pantalon de celui qu’il a subitement envie d’enculer. Il le doigte à l’arrache, vite fait, sans considération, puis s’enfonce en mode bourrin sans transition. Forcément, limite sodo à sec, P’tit Jo couine comme une vierge. Il avait tellement attendu ça, cette douleur de mâle rebeu qui fait de son cul en manque un véritable jouet à casser en deux ! Docile et bien chienne, il donne sa chatte dans tous les sens, encaisse sans bouger, acceptant son statut de trou bon à soulager les ardeurs de lascar en chaleur. Pour Walid, c’est un bonheur et à force de niquer la fente comme un chacal, il va pas retenir son jus longtemps. Il va repeindre les fesses de son soumis au foutre ! Un bon délire qui vide comme il faut : le cousin peut retourner glander tranquille en attendant de trouver un nouveau fion à déboîter. Mate la vidéo en intégralité.