Plans Cul Gay

Petit mexicain gay défoncé par la bite XXL

Posted: 5 mars 2015 à 17 h 16 min   /   by   /   comments (0)

 Wesh Mec. Cette semaine, Paulo Massa invite le Mexique à table ! Au menu ? Encore et toujours son énorme queue ! Le petit mexicain est jeune et dans son pays il est connu des minettes parce qu'il joue dans une tele novela. Trop galère pour lui de chercher à se faire loper sur des applis : il a pas envie que ça s'ébruite qu'il est une grosse tepu. Vu qu'il passait à Paris et qu'il s'était branlé sur le boss brésilien, il a tenté le coup en lui envoyant un message en lui disant qu'il voulait lui aussi être l'une de ses pompes à bite. Paulo allait pas le recaler vu sa motivation à vidanger !

mexicain_gay_porno_01 mexicain_gay_porno_02

Le plan commence cash : le petit mexicain est à genoux et s'en prend plein la bouche. Ca fait une éternité qu'il a pas eu l'occase de téter un si gros morceau alors il savoure. Un bandeau protège son identité, il sait qu'il peut se lâcher, il ouvre grand et se rassasie de teub. Comme d'hab, Paulo Massa se gêne pas pour lui donner des indications, des ordres, à le recadrer pour lui faire sentir qu'il est désormais à ses pieds, juste un petit bâtard accroc à la bite qui a besoin de lui pour soulager ses chaleurs de chienne. Bien sous contrôle, la lope mexicaine se fait gaver en fond de gorge et manque de s'étouffer avec la rafale de centimètres. Patient, son master le laisse reprendre, s'appliquer. « T'arrête pas ! » : il faut continuer à vénérer le zob, en devenir dépendant pour le sucer comme il le mérite ! Paulo impose un jeu de langue : il tient à ce que son tarba lui lèche le moindre recoin de son dard et bave dessus.

mexicain_gay_porno_03 mexicain_gay_porno_04 mexicain_gay_porno_05

Trop bien pris en main, le petit comédien a oublié qui il était. Il se sent juste comme la dernière des salopes, réclamant : « Baise-moi ». Il peut compter sur Paulo pour lui exploiter le trou de balles à fond. Avoir un passif qui encaisse n'est pas suffisant pour l'hyper actif : il veut que son slave mexicain se mette à 4 pattes, qu'il frétille du cul comme une traînée, qu'il écarte sa chatte pour montrer à quel point il a besoin de se faire bourrer. Puis il doit venir se frotter à la tige XXL, la quémander avec sa rondelle en couinant. Après l'avoir bien fait attendre et lui avoir donné la dalle, le boss vient boucher le fion ultra dilaté de son nouveau poulain. Il va le faire crier comme une femelle. Explosé de la raie, le passif se remet plus tard à pomper et jute de bonheur en se sentant si soumis. Il va venir à Paris souvent maintenant c'est clair ! Mate cette enfilade de mexicain en intégralité.